L'écologie

Le carbone

Il y a 2,5 Milliards d’années à l’Ère secondaire, apparition des plantes. L’atmosphère était alors chargée de gaz carbonique issu des volcans.
La photosynthèse des végétaux va alors utiliser l’énergie du soleil, pour transformer ce CO² abondant dans l’atmosphère en carbone organique chez les plantes (en bois), ce qui va libérer de l’oxygène pour l’envoyer dans l’atmosphère, ce qui va permettre la respiration et la vie.
Les plantes en décomposition fournissant la matière organique du sol (et son énergie). Et les plantes en excèdent dépassant la capacité de recyclage de l’écosystème (avant qu’il y ait de l’oxygène pour aider cette décomposition) deviendront du pétrole ou du charbon fossilisé.
C’est ce pétrole et ce charbon qui en conservant dans le sol le carbone des plantes a permis à l’oxygène de s’échapper dans l’atmosphère, c’est ce qui a permis la vie.
C’est donc grâce au pétrole et au charbon prisonniers dans la roche mère que la vie sur terre peut exister. Mais c’est en retournant chercher ce pétrole et ce charbon sous terre pour utiliser l’énergie qu’ils contiennent que l’on va libérer à nouveau dans l’atmosphère le carbone qu’ils avaient emprisonnés pour retourner au point de départ qui est l’absence de vie.
C’est aussi ce qui va réchauffer nos climats.

Il y a 12000 ans les glaciers des Alpes et d’Amérique du Nord, hauts de plusieurs kilomètres d’épaisseur ont disparus à cause d’une hausse des températures de plus 0,2 degrés ! (due à un léger changement d’inclinaison de la terre par rapport au soleil).
Or nous allons maintenant vers les + 8 degrés en 2050. Et aucune espèce végétale ou animale ne saura évoluer aussi rapidement, et elles vont toutes disparaitre.

Le mal est déjà fait, même s’il ne se voit pas encore du fait de la « résistance » naturelle  de notre belle planète, qui est d’une trentaine d’années environ entre nos émissions de gaz à effet de serre et leurs conséquences

Les coraux disparaissent à plus 2 degrés de hausse de la température des mers. Et on a hybridé des coraux pour qu’ils résistent à plus 2,2 degrés, or les hybrides par définition sont stériles.. (faut m’expliquer..).

Avec le réchauffement du climat, la fonte des glaciers des pôles et de l’Himalaya va faire monter le niveau des mers de 2 mètres. Il y aura alors plusieurs milliards de réfugiés climatiques.

Le permafrost sibérien en dégelant va doubles le taux de carbone sur toute la planète.
Et il contient des virus dormants totalement inconnus.
En 2019 ; 5 Millions d’ha de ce permafrost sont partis en fumée.

Incendies géants, réchauffement du climat qui se poursuit, ouragans et tornades, on ne maitrise plus notre avenir !
Et avec tous nos produits chimiques. En passant à table on ne doit plus se souhaiter « bon appétit », mais « bonne chance ».

Il existe actuellement dans le monde 50 000 gros navires qui brulent du pétrole « bunker » et qui émettent en toute impunité dans nos eaux internationales de l’oxyde de soufre, de l’oxyde d’azote et des particules fines. Et ces cargos seront 100 000 dans 10 ans.

« 16 de ces gros navires polluent autant en oxyde de soufre que toutes les voitures de la planète ! ».
« 1 seul de ces gros navire émet autant de particules fines que 30 Millions de voitures ».
« Un seul de ces navires pollue autant qu’une ville de 700 000 habitants ».
« Chaque année 900 Millions de tonnes de CO2 sont émises par ces cargos ».
Des pets trop liés dans une mer d’houille = ma raie noire !

L’Europe a interdit certains produits hautement toxiques, mais elle n’a pas interdit de les fabriquer ni de les commercialiser en dehors de la CEE.. C’est ainsi que 80 000 tonnes de pesticides contenant 41 substances interdites en Europe sont vendues chaque années dans des pays du Tiers monde, lesquels renvoient ensuite leurs productions contaminées en Europe !
Longue vie d’anges à toussent !

Avoir conscience

Notre planète semble être la seule à avoir réussit à transformer la matière inerte en vivant. Et cette vie se prolonge et se transmet, et cet exploit n’est pas mince !
Cette vie qui va permettre au vivant d’évoluer, et aux animaux de se déplacer..
Notre marche sur terre relève elle aussi du miracle, nous pouvons avancer c’est-à-dire décoller nos pieds l’un après l’autre sans peiner tout en restant « collés » au sol (nous pouvons marcher sur la terre aussi bien avec la tête en bas que avec la tête en haut). Les êtres vivant qui se déplacent possèdent également des yeux, autre phénomène miraculeux, on peut voir à des kilomètres de distance et qui plus est en couleur et mémoriser ce qu’on a vu. Voir, entendre, respirer, qui nous semblent être des choses normales alors que ce sont de vrais miracles. Sans oublier le miracle de notre parole, et de nos liens sociaux qui existent au delà du présent et du visible, et de notre sens du divin.
L’air autour de nous contient de l’oxygène utile pour tous, c’est également un phénomène inouï que celui de la photosynthèse et que celui de la respiration.

L’eau qui s’évapore en buée pour former des nuages qui se déplaceront au dessus du sol, pour retomber plus loin en fines gouttelettes de façon à ne rien abimer et ces gouttelettes qui se souderont aussitôt pour former l’eau de notre boisson, l’eau de nos rivières ou de nos mers, dans laquelle on flotte (ainsi que les miracles de la neige et de la glace) ! Cette eau liquide et potable va déterminer nos zones d’habitations.

L’air, le soleil, la chaleur tempérée tout est fait sur cette terre pour notre précieux paradis.
Avec suprême miracle des miracles, la vie ! Et qui plus est la nôtre ! Comment chacun de nous a-t-il pu arriver jusque là ? A travers des milliers d’ancêtres et à travers des milliards de spermatozoïdes. Nous sommes le résultat d’amours successifs préservés dans notre enveloppe charnelle durant quelques années du temps qui passe et qui nous use.
Nous ne sommes qu’un petit morceau de vie momentanément conservé voyageant un instant sur terre. Notre conscience de vivre (lorsqu’elle existe !) est la chose la plus belle et la plus énorme de tous les temps.
Qui plus est les humains ont sût s’éviter cette lutte pour la vie qui préside dans le monde du vivant. Nous serions soi-disant intelligents ?

Nos créations humaines sont elles aussi fabuleuses : le contrôle du feu et de l’électricité, l’invention de l’acier, du verre, du ciment, de l’informatique, etc…
L’humanité est capable du meilleur, tout comme la société est capable du pire, il manque à notre bel édifice sociétal un brin de règlements et de discipline.
Cette vie pourrait être très belle si on en avait conscience, c’est-à-dire si on arrêtait nos conneries. L’humain malgré tous ses défauts, ainsi que le vivant malgré sa consommation d’autres êtres vivants, restant un fabuleux miracle.

On devrait toujours garder ces précieux miracles présents à l’esprit avant d’agir, ce qui pourrait peut-être nous éviter de commettre tous nos crimes écologiques et toutes nos malversations sociétales.
En vouloir toujours plus relève d’une pathologie, d’une peur et d’une haine, et d’un désir de domination dictés par l’insécurité d’un pouvoir temporaire ; c’est une maladie grave! J’ai un Milliard et j’en veux deux ! etc… quitte pour cela à tout détruire ! Le plus se fait toujours au détriment du bien, et c’est une organisation criminelle que nos sociétés permettent et encouragent !

Sur une mappemonde, notre atmosphère représenterait l’épaisseur d’une feuille de papier. Et ce miracle reste lui aussi très fragile.
L’écologie qui devrait protéger notre belle planète ne saurait se discuter, alors qu’on ne veut toujours pas la mettre en place !
L’écologie actuelle n’est qu’un faux médecin qui ne propose aucun remède. Et qui comme Greta Thunberg ne fait que pleurnicher..

Il ne faut pas se tromper de cible.
Ce ne sont pas les profits qui sont mauvais, mais les produits.
Et ce ne sont pas nos industries qui sont mauvaises mais nos lois.
Nos hommes politiques ne sont que des maquereaux qui protègent les requins contre les attaques des sardines. Seul le pouvoir les intéresse, le vivant ne les concerne toujours pas.

En conservant nos silences fondamentaux, dans 30 ans nous auront tous disparus.

Vers une autorité supra nationale L’ONU

La pollution et le réchauffement du climat sont des fléaux mondiaux qui se moquent pas mal de nos petites frontières. Et nous allons de façon certaine et rapide vers les plus 8 degrés, ce qui signifie une fonte des glaciers de l’Himalaya et des pôles, et une hausse du niveau des mers de deux mètres, avec un Milliard de réfugiés climatiques et la disparition de toutes les espèces animales et végétales.
Nos petites juridictions nationales et discordantes seront ici totalement inefficaces.
Notre seule issue est d’obtenir très rapidement une gestion mondiale de l’écologie, avec des lois et des sanctions, ainsi qu’un suivi de ces sanctions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page